Vitalité Plus

Qui sommes nous?

Envoyer Imprimer PDF

Création et reconnaissance
Vitalité Plus est une ONG Humanitaire et de Développement sans but lucratif, créée par l’Assemblée Constitutive du 22/02/2004 et reconnue par Décision n°081 du 03/04/2007 du Ministère de l’Intérieur Chargé de la Sécurité Publique. Elle est devenue ONG par arrêté n°58 du 10 mai 2010 du Ministère du Plan, elle est inscrite dans la base des données du « Humanitarian and Development Partnerships Team » (HDPT) de Centrafrique le 10/12/2009.
Le 10 octobre 2011, sous le numéro 0996/2011/MCIIRF/DIR.CAB, elle a signé une convention de collaboration avec le Gouvernement Centrafricain, ce qui confirme sa reconnaissance par les autorités nationales du pays.
Objectifs, domaines d’intervention, activités, zones d’intervention
L’objectif de VITALITE PLUS est de développer des interventions d’urgence, humanitaire et/ou de développement en faveur des populations centrafricaines en situation de détresse.
Les domaines d’intervention de VITALITE PLUS sont :
- Education ;
- Santé ;
- Eau, hygiène et assainissement ;
- Protection, prévention et règlement des conflits, paix et sécurité ;
- Agriculture, petit élevage et développement rural ;
- Protection de l’environnement.
Selon les domaines, en situation d’urgence, humanitaire et/ou de développement en faveur des populations centrafricaines en détresse, VITALITE PLUS mène les activités suivantes :
- Education : Construire/réhabiliter les bâtiments scolaires, fournir les intrants scolaires (équipements/matériels/fournitures), y compris la formation des enseignants et des parents d’élèves en appui à l’enseignement primaire des jeunes dans le strict respect du concept genre ;
- Santé : Construire/réhabiliter et/ou appuyer les infrastructures pour la santé de base ; Promouvoir la santé de reproduction à travers l’éducation sanitaire (campagnes de sensibilisation et distribution des préservatifs) et la prise en charge des cas simples d’IST et quelques maladies opportunistes du VIH/SIDA, y compris le paquet du Dispositif Minimum d’Urgence (DMU), en tenant compte du concept genre ; Lutter contre le paludisme.
- Eau, hygiène et assainissement : Protéger les ressources en eau et distribuer l’eau potable de base (construction/réhabilitation des forages, puits améliorés, sources traditionnelles…), construire/réhabiliter les infrastructures sanitaires de base (latrines, dispositifs et aires de lavage des mains), collecter et traiter les déchets solides ; assurer la formation, l’éducation et la sensibilisation dans les activités d’eau, l’hygiène et l’assainissement dans le strict respect du concept genre ;
- Protection, prévention et règlement des conflits, paix et sécurité : Prévenir la séparation familiale et assister les enfants séparés et ou non accompagnés et les enfants (filles et garçons) associés aux forces ou groupes armés ; Promouvoir les dispositifs civils de construction de la paix, de la cohésion sociale et de prévention et règlement des conflits ; Prévenir et aider (contribuer) à la démobilisation des enfants soldats ; Lutter contre les cas de violence sexuelle basée sur le genre (SGBV) et les cas des pratiques néfastes surtout à l’endroit des jeunes filles.
- Agriculture, petit élevage et développement rural : Promouvoir le développement agropastoral ; Garantir les ressources en eau et les produits à usage agricole et du petit élevage (ruminants, porcs, et volailles), pour une meilleure production et productivité du domaine ; Vulgariser les techniques et pratiques agricoles par l’éducation et la formation des bénéficiaires ; Aider à la construction/réhabilitation des ouvrages socio-économiques de base ; Promouvoir les activités génératrices de revenu en milieu pauvre et surtout pour les associations féminines.
- Protection de l’environnement : Promouvoir la gestion rationnelle des ressources naturelles, la lutte contre la déforestation ; et Vulgariser les techniques de fabrication et l’utilisation des foyers améliorés et de la reconstitution du biotope.
Zones d’intervention

Par souci d’efficacité et d’efficience, en plus de la ville de Bangui, capitale de la Centrafrique qui abrite son siège, l’ONG est représentée sur le territoire à ce jour à travers quatre (4) Bureaux Annexes sis à Bambari, Bria, Sibut et Kaga-Bandoro, et qui dépendent tous du Bureau Central de Bangui. Elle compte aussi Trois (8) Point Focaux à Dékoa, Mala, Bakala, Mbrés, Yalinga, Grimari et Ippy et qui dépendent des Sous-Bureaux de leur ressort.
Bégoua, Bimbo, Damara et Yaloké sont des zones pilotes qui dépendent du bureau central de Bangui et où VITALITE PLUS mène aussi des activités.
Populations cibles
Vitalité Plus a comme groupe cible : les enfants (moins de 15 ans), les enfants vulnérables (enfants non accompagnés, ex-enfants associés aux groupes armés, OEV, filles violées, filles mères…), les communautés de base, les handicapés, les consommateurs de drogue, les organes éducatifs (écoles et partenaires éducatifs), les malades (malaria, tuberculose, VIH/SIDA, vers parasites…), les autorités locales et les associations et groupements communautaires, les prisonniers, réfugiés et déplacés, les habitants de bidonville et peuples indigènes, les victimes de conflits, catastrophes, les femmes et jeunes, et autres personnes se trouvant dans une situation de vulnérabilité vérifiable.
Méthodologie
Sa méthodologie d’intervention :
- identifier le problème et l’analyser
- élaborer le plan de travail ou d’intervention
- mobiliser les moyens pour le démarrage des activités
- intervenir par la mise en chantier du plan élaboré
- suivre et évaluer les activités en mettant l’accent sur le transfert de gestion quand le projet vient à son terme.

Stratégie triennale des années 2013 à 2015

La stratégie de VITALITE PLUS pour les années 2013 à 2015 repose sur 5 piliers :

- Apporter une réponse d’urgence aux régions touchées par la crise politique et militaire actuelle, y compris Bangui ;
- Poursuivre la réponse d’urgence dans les localités du pays où se trouvent ses structures (bases) tout en assurant le relèvement précoce et l’autonomisation des populations cibles (femmes, handicapés, minorités et PVVIH/SIDA) ;
- Renforcer les actions de protection notamment des enfants non accompagnés, des enfants associés aux groupes armés et autres enfants et personnes vulnérables en vue de leur prise en charge psychosociale et leur accompagnement pour une réintégration sociale et familiale ;
- Renforcer les actions de santé tant au niveau préventif que curatif dans ses zones habituelles d’intervention ainsi que dans les zones d’urgences, avec un focus sur la SR (Santé de Reproduction), la lutte contre le VIH/SIDA et la malaria (basée sur l’approche PECADOM) en milieu jeunes et adolescents, chez les femmes enceintes et les indigents ;
- Continuer le soutien aux dynamiques de développement à l’Ouest, au Centre et au Nord-Est, notamment en Eau-Hygiène-Assainissement, éducation, sécurité alimentaire et renforcement de la société civile.
Organisation structurelle
1-Assemblée Générale
2-Conseil d’Administration
3-Bureau Exécutif
Mis à jour ( Vendredi, 06 Février 2015 23:38 )  

Interview du Coordonnateu


Warning: Parameter 1 to modMainMenuHelper::buildXML() expected to be a reference, value given in /home/www/vitaliteplus.org/libraries/joomla/cache/handler/callback.php on line 99
You are here: Home Qui sommes nous?